J'ai enfin pu assister à mon premier Paris-Web à Paris du 13 au 15 novembres 2008 inclus. C'était bien, très bien mais que dis-je : excellent ! J'ai rarement eu aussi peu envie de rentrer chez moi après cette multitude de rencontres dans un état d'esprit des plus respectueux.

Y'a même pas de troll pendant la conférence Internet Explorer 8, c'est dire.

Continue reading

Les conférences en quelques mots

Les conférences de Paris-Web 2008 étaient réparties du jeudi au vendredi. Je souhaitais intituler cette partie "mes conférences préférées" mais en faisant le décompte, j'en citerais au moins 75% :

Stéphane Deschamps

Ce qu'il faut retenir c'est que désormais, nous sommes dans une époque où nombre d'outils sont à notre disposition. Il faut maximiser l'utilisation d'outils déjà existants et s'en servir pour bâtir nos applications, interfaces et présentations.

Il faut également qu'on en finisse avec notre approche trop technique et intégriste de travailleurs du Web : le client se fiche éperdument de la techno employée ou de la fonctionnalité en elle-même. Ce qui compte c'est ce qu'elle apporte ainsi que le résultat final. Bien entendu, si la solution employée tient compte des performances et est facile à mettre en œuvre, c'en n'est que mieux.

Élie me faisait la remarque : il faut vendre de la qualité et pas de l'accessibilité. Il faut vendre un site qui rassure et guide le client. Si le site n'est déjà pas adapté aux individus sans déficiences, à quoi bon s'acharner à le rendre accessible ? Mieux vaut beaucoup de sites accessibles à 60% qu'une infime proportion de sites accessibles à 99%.

Bon nombre de conseils sur l'optimisation des sites Web étaient déjà cités dans l'excellentissime livre High Performances Websites. L'équipe Exceptional Performance de Yahoo! s'est toutefois penchée à fond sur l'optimisation des images. J'y reviendrai d'ailleurs car j'ai découvert pngnq et pngcrush. Ces 2 programmes sont d'une utilité redoutable pour compresser et optimiser vos PNG, notamment pour faciliter la transparence IE6 sans douleur.

Chris Wilson

On terminera également avec une perspective du futur. Daniel Glazman a fait un show exceptionnel sur les nouveautés de CSS3 avec tout plein de bonnes choses. J'ai vraiment hâte qu'on puisse jouer avec ... peut-être dans pas si longtemps que ça vu que les navigateurs intègrent ces nouveautés par anticipation.

De son côté, Chris Wilson (qui faisait déjà partie de l'équipe de développement de Mozaïc) a abordé les standards et Internet Explorer 8. En toute honnêteté, j'admire la bravoure de cet homme "seul" face à une assemblée pro-standards qui passe sa journée à jeter des cailloux sur Internet Explorer. Pour avoir un peu discuté avec lui après coup, il représente une chance exceptionnelle d'enfin avoir Internet Explorer au niveau des autres navigateurs.

Si fonctionnellement je me fiche éperdument du navigateur puisque je ne l'utiliserai plus, le monde a tout à gagner à avoir un navigateur de plus à respecter les standards. Bon courage à Chris car ça ne doit pas être évident tous les jours pour lui. Je n'ose pas imaginer les montages qu'il a dû déplacer pour imposer ce choix du respect.

Du côté des ateliers

Le samedi c'était ateliers : 2 sessions le matin et 2 l'après-midi. Je me suis d'ailleurs vite retrouvé avec des choix cornéliens puisque pour chaque horaire, il y avait 5 sujets qui se faisaient concurrence.

J'ai pour ma part assisté à :

La rédaction Web était intéressante même si je n'ai pas appris grand chose et j'en profitais pour terminer mes slides. Vous retrouverez tout le contenu de cette présentation dans le livre l'écrit Web.

La validation avancée des formulaires partait d'un bon principe mais s'enfonçait inutilement dans certaines parties. À mon avis, expliquer chaque fonction (y compris celles du DOM) était une perte de temps. Conseil : charger ses slides ne rend pas pour autant l'information digeste. C'est pas un document Word. C'était néanmoins intéressant pour le raisonnement et la satisfaction de mettre en place son propre validateur. Toutefois en production autant utiliser de l'existant. Il y a des plugins pour tous les bons frameworks JavaScript qui se respectent.

Je passe sur l'atelier des frameworks CSS puisque je l'animais. J'y reviendrai dans un prochain article pour appuyer ma présentation et fournir des explications à ceux qui n'ont pas pu y assister. J'étais en revanche étonné qu'ils soient si peu connus. J'ai par contre été enchanté de les voir cités à plusieurs reprises dans mes conférences préférées ;-)

Rien à redire sur RDFa vs. Microformats même si on aurait pu éjecter les microformats rapidements et plonger encore plus loin dans la pratique de RDFa. Ça sera prétexte à une suite plus technique l'an prochain ;-)

Amélie Boucher

Sans oublier les gens !

Paris-Web c'est aussi l'occasion de rencontrer la moitié de son aggrégateur et de ses followers Twitter ;-)

Et Dieu sait s'il y avait tout un tas de pointures du Web à notre disposition dans une ambiance exceptionnellement cordiale :

Conclusion

Bref, Paris-Web c'est bien. Tellement bien que l'attente de l'édition 2009 me paraît déjà insoutenable !

Je ne regrette au final qu'une chose : 3 jours ça paraît long mais ça passe teeeeeeeeeeeeellement vite en compagnie de personnes de qualité avec un programme chargé. J'ai essayé de discuter avec un maximum de personnes, que je connaissais ou pas, mais des fois c'est très insuffisant.

Les tables rondes étaient également exceptionnelles ... désolé ça frise le billet sponsorisé mais il est difficile de ne pas déborder d'enthousiasme après un tel évènement.

C'est l'effet Paris-Web. Rendez-vous est pris.

François Yergeau nous parle d