1. Conférences Web : signification et importance de la curation

    La conférence DotJS s’est déroulée le vendredi 30 novembre au théâtre des variétés à Paris. L’occasion de se retrouver avec la team invincible : David Bruant, Guillaume Marty et Nicolas Chambrier !

    Les différents retours publiés à propos de DotJS évoquent un « trop technique » mais surtout un « pas assez technique » font écho à mes précédentes réflexions vis à vis de Paris Web 2012.

    Aujourd’hui je porte la casquette de participant, de conférencier et d’organisateur de conférence. De quoi partager un regard transversal sur les attentes de chaque partie.

    Continue reading
  2. BordeauxJS

    Sud Web 2012 : une discussion autour d'un bon poulet à Toulouse avec Frank et compagnie. Je réalise qu'il n'est pas si compliqué que ça d'organiser des évènements, et que la seule transmission de bonne humeur suffit à motiver les foules. Ça, et la simplicité d'organisation … genre moins y'en a, mieux ça fonctionne.

    Continue reading
  3. Paris Web 2012 : la remise en question

    Quels que soient les sujets, quels que soient les orateurs, on pourra dire que me rendre à Paris Web chaque année aura contribué à influencer ma vie.

    Le trajet retour dans un train surpeuplé est propice à l’écriture et à la concentration.

    Continue reading
  4. Anatomie d'un sauvetage en montagnes islandaises

    Voyager est un excellent moyen de prendre du recul, de sortir la tête du quotidien, de son nombril.

    Ce nombril concerne aussi bien son propre lieu de vie, que son entreprise, sa ville ou encore son pays.

    Une journée ordinaire, une randonnée en montagne, des paysages gigantesques.

    Continue reading
  5. Notre dernier été

    Ce billait s'intitulait initialement Passion et responsabilité.

    Facebook a ce côté formidable de permettre à des gens de s'interconnecter, des gens qui se ressemblent ou aspirent à des idéaux similaires. Facebook ne fait rien. Ce sont les gens qui font. Et donc de dénicher un blog espagnol d'une réalité et d'un pragmatisme implacable : El Ultimo Verano.

    Il y a 7 mois, j'écrivais un billet/aveu public d'une année enrichissante en dépit de la considérer comme un échec. Je n'y voyais pas ma dernière année, pas plus que mon dernier été. C'était mieux qu'une rémission : une guérison.

    Une nouvelle succession de choix.

    Continue reading