☕️ Journal : Le hack du sac du vrac

En emménageant dans la vallée de la Drôme il y a quatre mois, des trucs ont bougé dans le développement de ma conscience écologique.

Parmi ces petites choses, il y a celle de commencer à prendre l'habitude d'avoir des sachets kraft dans mon sac à dos — de ne plus les jeter, mais de les garder pour les réutiliser :

  • parce que le recyclage a un coût (éviter de jeter, c'est éviter de recycler) ;
  • parce que j'ai horreur des emballages en plastique.

Quand quelque chose est emballé dans du plastique, je demande si c'est possible de l'acheter en vrac/au poids. Ça arrive que ça fonctionne ! (Parce que les sachets en plastique sont préparés à l'avance, le vrac n'est pas visible depuis le comptoir du magasin).
Et quand on me répond "non", je réponds "non" aussi.

Le sac en kraft est un "signal". Les personnes qui s'interrogent et avaient besoin d'un déclic le prendront en compte.

Je ne fais pas les choses pour sauver le monde, je les fais pour me sentir en paix avec ce qui m'entoure (et c'est plus facile quand ce n'est pas du béton ou des boutiques).

Merci Noémie pour le déclic.