☕️ Journal : Sensibilité aux dissonances

Lors de notre deuxième session avec JJ, l'idée émerge qu'une des choses qui alimente ma jauge de tristesse et/ou de malaise, c'est le vécu de la dissonance.

Quand il y a une différence entre les paroles et la musique.

Pour l'instant, je ne peux m'empêcher de ressentir les incohérences que je vois (ou que je ne vois pas), sans forcément me l'expliquer sur le moment.

En ce moment, ça me le fait beaucoup avec des parents et leur(s) enfant(s) — j'entends leur douleur, quand ils entendent des mots d'adultes sur une musique d'enfant. Ça tape directement dans mon vécu, "quand je verrai plus tard quand je serai grand".

Tout est dans l'écoute ; "est-ce que j'écoute vraiment ce qui m'est dit ?"