Créer son propre paquet .deb : gTwitter

Lorsqu'on utilise un système d'exploitation Linux à base de paquetages (packages), il est préférable d'utiliser ce système d'installation pour rajouter de nouvelles applications. Je l'avais expliqué auparavant : j'ai choisi d'utiliser le client libre gTwitter pour gazouiller sur Twitter.

Et là je tombe sur le cas d'école par excellence : la version proposée par Ubuntu est plus vieille que la dernière version en date et le site officiel de gTwitter ne propose que des sources à compiler. J'ai pourtant envie de pouvoir facilement supprimer gTwitter, surtout s'il ne me convient plus ou qu'Ubuntu se mette à la page entre temps.

J'ai connu l'utilitaire checkinstall en lisant le Planet d'Ubuntu-fr. Son utilisation est très simple bien qu'entièrement en ligne de commande. Votre taux de geek-attitude va grimper à coup sûr !

Installation de checkinstall

Sous Ubuntu, checkinstall s'installe via le gestionnaire de paquets Synaptics ou bien par la commande suivante (autant prendre le coup de main vu qu'on en aura besoin) :

1
sudo aptitude install checkinstall

Des RPM, DEB ainsi que le code source sont disponibles sur le site officiel de checkinstall.

Préparation du package

Cette étape est identique à celle d'une compilation classique. Après avoir récupéré le code source de gTwitter sur son site officiel, elle se résume dans notre cas à deux commandes :

1
2
./configure
make

Par rapport à un système de base, je sais que j'ai dû installer une librairie pour satisfaire une dépendance mais j'en ai oublié le nom. En cas de problème je devrais cependant pouvoir vous indiquer laquelle il s'agit grâce à votre message d'erreur ;-)

Checkinstall à l'œuvre

Nous en arrivons au principal : la création du paquet. Si tout s'est correctement passé précédemment, fendez-vous de la commande suivante, toujours dans le même répertoire de travail :

1
checkinstall

Le plus dur sera de répondre aux questions suivantes :

  • la description du paquet (utilisez votre prose avec efficience ou recopiez celle du site officiel)
  • le nom du mainteneur (vous, logique non ?)
  • le nom du paquet (gtwitter)
  • le numéro de version (pré-rempli à partir des sources, 1.0beta en l'occurence)
  • le numéro principal de version (pré-rempli à partir des sources, 1 en l'occurence)
  • la licence de publication (pré-rempli à partir des sources, GPL en l'occurence)
  • le groupe du paquet (pré-rempli à partir des sources, checkinstall en l'occurence)
  • l'architecture du binaire (pré-rempli à partir de votre machine, i386 en l'occurence)
  • l'origine des sources (pré-rempli à partir des sources, gtwitter-1.0beta en l'occurence)
  • l'adresse des sources alternatives (vide dans le cas présent)
  • le nom des dépendences (vide dans le cas présent mais si j'avais été consciencieux, j'aurais au moins écrit mono et cairo)

Un coup de toucher Entrée plus loin, le paquet est créé dans le même répertoire que les sources. gtwitter_1.0beta-1_i386.deb trône fièrement devant vous.

Installer gTwitter à partir d’un binaire checkinstall

Bravo, vous êtes maintenant à la pointe du progrès ;-)

Télécharger gTwitter 1.0 beta .deb pour Debian / Ubuntu